Matthew B. Crawford, philosophe et réparateur de motos anciennes, vient d’accepter de parrainer la première édition de notre Festival: «Réparer». Par une étrange coïncidence, sa réponse nous est parvenue le lendemain de l’incendie qui a ravagé Notre-Dame… Il a tenu à nous faire partager ses réflexions sur ce drame, et sur la façon dont il est perçu.

 

I think the outpouring of love for Notre Dame, and the determination to rebuild it, indicates that people still have some sense that civilization is, in some important respects, material. And that devotion to a civilized form of life may take the form of love for those places and objects that gather people to their devotion. It is beautiful to think of today's tradesmen in France arriving in Paris to take a hand in rebuilding Notre-Dame, joining themselves to its history, repeating its founding. This is a special moment.

 

L’élan de ferveur pour Notre-Dame, conjugué à la volonté de la rebâtir, me semble démontrer que la notion de «civilisation» conserve une dimension matérielle dans la conscience collective. L’attachement à une forme de civilisation s’incarne dans l’amour qu’inspirent ces lieux et ces objets capables de rassembler les hommes dans une même dévotion. Il est émouvant de penser qu’en convergeant vers Paris pour participer à la reconstruction de Notre-Dame, les artisans d’aujourd’hui entrent dans son histoire, reproduisant l’étape originelle de sa fondation. C’est un moment unique.